Le 20 septembre auront lieu les élections fédérales canadiennes. C’est à ce moment que les Canadiennes et Canadiens de plus de 18 ans seront conviés aux urnes pour choisir leur gouvernement, et donc leur premier ministre. Justin Trudeau sera-t-il réélu? Erin O’Toole deviendra-t-il le nouveau premier ministre du Canada? Le Bloc québécois obtiendra-t-il la majorité des sièges au Québec? Le NPD pourrait-il reproduire une seconde « vague orange » comme en 2011? Encore difficile de prévoir tout cela.

Quoi qu’il en soit, à chaque élection, on accuse les « jeunes » d’être moins mobilisés. En effet, les jeunes générations semblent moins enclines à se déplacer pour voter. Pour prendre l’exemple de l’élection de 2015, 57 % des 24 ans et moins avaient alors voté. En comparaison, 75 % des 55 à 75 ans l’avaient fait.

Connaissez-vous cette expression? « Si vous ne vous occupez pas de politique, la politique s’occupera de vous ». Rien n’est plus vrai. La politique fédérale n’intéresse pas tout le monde et il est bien compréhensible qu’on ait peu (ou du tout) d’intérêt pour la chose. Pourtant, le choix du gouvernement peut tellement influencer notre quotidien : l’argent disponible pour engager du personnel en santé, le développement de places en garderie, la construction de ponts, routes ou voies ferrées que nous utiliserons dans les prochaines années, les moyens qu’on utilisera pour combattre la pandémie, la manière dont nous prendrons soin de nos ressources, etc. Si vous avez un emploi, une partie de votre paye part en impôts. Ne voudriez-vous pas savoir comment le gouvernement dépense votre argent?

D’accord! Mais pour qui voter alors? La réponse simple, c’est que vous devez voter pour le parti qui représente vos valeurs. On souhaite bien sûr un chef charismatique, un leader qui sait communiquer ses idées. Mais avant tout, ne veut-on pas un chef et un parti qui sauront représenter nos intérêts et le bien commun de la population canadienne? Comment trouver cela?

Pour les non-initiés, il existe des outils. En une quinzaine de minutes, vous pouvez répondre aux questions de la Boussole électorale de Radio-Canada (https://boussoleelectorale.com/). Cet outil vous permet de savoir rapidement si vos idées correspondent à un parti plutôt qu’à un autre. Idéalement, vous pourriez également installer une application de nouvelles (La Presse, Radio-Canada, CBC ou autre) sur votre appareil mobile. Ces applications permettent de recevoir des notifications qui nous tiennent au courant des enjeux de l’actualité. Finalement, pourquoi ne pas profiter de la campagne électorale pour être un peu plus assidu dans l’écoute des téléjournaux ou dans la lecture des journaux papiers ou web?

Certains d’entre vous vont sans doute voter pour la première fois cette année. Ne sous-estimez pas l’importance du geste. Le simple X que vous apposerez sur votre bulletin représente le symbole de tellement de luttes (des femmes, des travailleurs et autres mouvements) dans l’histoire de notre démocratie. Rappelez-vous que des milliers de personnes dans le monde donneraient leur vie pour pouvoir exercer ce droit de vote. Rappelez-vous aussi que le vote peut être perçu comme un droit, mais aussi comme un devoir.

_______

Par Daniel Landry
Professeur de sociologie au Collège Laflèche

X