Bonjour à tous,

Je m’appelle Marion, je suis une étudiante française, j’ai effectué un stage de 10 semaines au Centre de la petite enfance Marie-Lune à Trois-Rivières. En France, je suis dans le programme d’études qui se nomme Éducatrice de Jeunes Enfants (EJE). J’ai donc joint la technique d’éducation à l’enfance du Collège Laflèche.

Je suis arrivée ici le 3 février, sous la neige, à mon plus grand plaisir. Durant ces 10 semaines, j’ai pu profiter des joies de l’hiver québécois, raquette, ski de fond, traineau à chiens, patins à glace…

Mon stage s’est très bien déroulé. L’accueil a été très chaleureux de la part de tout le monde au CPE. Le milieu où j’étais est parmi un des plus grands au Québec, il accueille 80 enfants. C’est l’agrément maximum autorisé. Les enfants sont accueillis de 0 à 5 ans. Il y a 10 places pour les enfants de moins de 18 mois et 70 places pour le reste des enfants. Les enfants sont répartis dans plusieurs locaux. Ce sont de petites pièces isolées, où sont accueillis 8 enfants par une seule éducatrice ou éducateur et cinq enfants de moins de 18 moins par éducatrice. J’étais dans le local des p’tites souris (avec des enfants de 18 mois à 2 ans). Cet aménagement des locaux est très différent de ce que je connais en France. En effet, dans la plupart des établissements d’accueil du jeune enfant, les éducatrices travaillent ensemble à 2 ou 3 personnes pour gérer un groupe d’enfants plus nombreux qu’ici. Il n’y a pas cette répartition d’éducatrices pour un groupe d’enfants dans une pièce. Cela a été très intéressant et enrichissant de voir comment le travail est organisé ici.

Ce qui m’a frappé en premier lieu, durant ce stage, c’est la grande autonomie du groupe d’enfants. En effet, mon éducatrice-guide impose un cadre très structurant aux amis, les règles sont clairs, toujours les mêmes. Il s’agit de la « fermeté douce », que j’ai découverte ici, concept issu de la pédagogie positive. Elle les stimule énormément pour tous les gestes du quotidien, par exemple, pour mettre leurs chaussures, il faut qu’ils essayent de mettre leurs chaussures seuls, elle les encourage, elle leur explique par des mots les gestes qu’ils doivent faire, mais intervient assez peu au final et au fur et à mesure des jours, et des mois, les enfants y arrivent seuls. Ils sont valorisés et félicités, elle développe beaucoup l’estime de soi. Elle utilise cette façon de faire pour tous les actes du quotidien, le résultat est là, j’observe un groupe d’enfants très autonome. L’ambiance du local est aussi particulière, les enfants savent jouer seuls sans forcément la présence de l’adulte. L’éducatrice met des mots sur le quotidien, sur la gestion des émotions, sur les conflits qu’il peut y avoir entre les enfants. L’ambiance générale est très sereine, les enfants ont l’air de prendre du plaisir à être là.

J’ai vécu une très belle expérience ici, je repars en France, pour poursuivre mon cursus de formation EJE.

C’était pour moi, mon deuxième stage à l’étranger, j’encourage tout le monde à vivre cette expérience et à la faire partager.

Je remercie grandement les équipes du Collège Laflèche, du Laflèche international et du programme d’éducation à l’enfance, pour leur accueil chaleureux et leur disponibilité.

Marion Faure
Étudiante de l’IRTS PACA et Corse
Marseille

X