Déposer un projet

Tout membre du personnel du Laflèche doit compléter une fiche projet pour toute activité qui doit se dérouler à l’extérieur du Québec. Cette fiche projet doit être approuvée et signée par la direction concernée avant d’entreprendre toute démarche auprès des étudiants. Si votre projet doit se réaliser à l’extérieur du Canada, il faudra compléter cette fiche, la faire approuver et la faire signer au moins 6 mois avant votre départ.

Projets réalisés

ACTIVITÉS DES PROGRAMMES PRÉUNIVERSITAIRES

Chaque programme au Laflèche intègre les dimensions internationale, interculturelle et citoyenne dans sa formation. Plusieurs activités, créditées ou non, sont organisées chaque année. Voici quelques exemples des activités qui se sont déroulées dans les programmes préuniversitaires.

Programme de Sciences humaines : vue d’Afrique ou d’Asie!

Depuis plusieurs années, les professeurs de sciences humaines organisent des séjours exploratoires à l’international dans le cadre du cours de démarche d’intégration des acquis. En 2012, ils ont offert aux étudiants la chance de découvrir la Tunisie. L’année suivante, ce fut la Chine. En 2014, le Maroc accueillait nos étudiants. Voici un court extrait de ce qu’ils ont vécu :

« C’est en flouant le sol de plusieurs villes de ce pays que la réalité conjugue les apprentissages. Du Nord au Sud, une explosion d’odeurs, de saveurs et de couleurs subjuguent notre imaginaire. Les contrastes des lieux frappent la mémoire laissant place à un panorama indélébile. Certains étudiants chériront à jamais le duo balades à dos de dromadaire et la nuit dans le désert à la belle étoile, d’autres se souviendront, du haut de la montagne de Matmata, de l’émotion très vive ressentie, alors que plusieurs y comprendront une réalité bien différente de la leur… »
Diane Dumont, professeure en Sciences humaines

Des étudiantes du programme Sciences de la nature - voyage en Italie et en Espagne

Le 25 mai 2016, accompagnées de leur professeur de biologie, un groupe d’étudiantes du programme Sciences de la nature s’envolait pour un voyage de neuf jours en Italie et en Espagne pour une fantastique traversée méditerranéenne où elles ont pu découvrir une partie de la culture et de l’histoire de ces deux magnifiques pays. Au menu : Rome, le Vatican, la Toscane, Assise, Florence, Pise et Barcelone.

Mais pourquoi donc des étudiants de sciences feraient un voyage en Europe dans le cadre de leurs études collégiales? La réponse est fort simple : pour satisfaire leur soif de curiosité, pour voir de leurs propres yeux tout ce qu’on présente dans les livres, pour vivre l’histoire « les deux pieds dedans » et pour constater que le monde est vraiment magnifique malgré ce qu’en dit l’actualité internationale! De fait, comment ne pas s’émerveiller devant le Colisée de Rome? Comment ne pas se sentir interpellé en parcourant le Forum romain? Comment ne pas rester bouche bée en visitant la Chapelle Sixtine et la Basilique St-Pierre? Comment ne pas se sentir tout petit devant le Duomo florentin? Comment ne pas être touché en voyant le Baptistère, la Cathédrale de même que la fameuse tour de Pise? Et que dire du parc Güell et de la Casa Milà à Barcelone?

Les professeurs du programme Sciences de la nature considèrent que d’offrir l’opportunité à ses étudiants de participer à un voyage culturel et historique en Europe permet à ceux-ci d’ouvrir leurs horizons en découvrant le monde directement et en allant ainsi bien au-delà des salles de classe et des livres. Assurément, un voyage semblable ouvre les yeux des étudiants sur le monde et change pour toujours leur perspective des choses…

Sylvain Bornais
Professeur de biologie
Département – Sciences de la nature

ACTIVITÉS DES PROGRAMMES TECHNIQUES

Les programmes techniques du Collège intègrent les dimensions internationale, interculturelle et citoyenne dans leur formation. Grâce au dévouement des professeurs, les étudiants ont la chance de participer à des activités marquantes! Voici quelques exemples des activités qui se déroulent dans les programmes techniques.

Des étudiants de TSA s’envolent vers le Costa Rica!

Une brigade de 25 étudiants du programme de Techniques de santé animale, se sont envolés du 16 au 27 mai 2016 vers le Costa Rica, dans le cadre d’un séjour de solidarité internationale organisé par le Comité de Solidarité/Trois-Rivières.

Avant de partir, les étudiants n’ont pas lésiné sur l’effort afin de se préparer efficacement à ce moment unique dans leur cheminement académique. Apprentissage intensif de l’espagnol, recherche géographique et culturelle, formation sur la sécurité, autant d’étapes franchies un pas à la fois et qui leur permettront de vivre une expérience exceptionnelle.

Dans le cadre de leur séjour, les étudiants ont travaillé, entre autres, au bien-être des aras (perroquets) sauvages hébergés momentanément dans les installations du Ara Sanctuary. Le projet Ara réalise des programmes de libération contrôlée de aras rouges et de Buffon afin d’assurer la pérennité de ces deux sous-espèces.

Autres plats au menu de ce séjour : visite d’une ferme traditionnelle de production animale, campagne de stérilisation des chiens et des chats dans la petite communauté rurale de Pozo de Agua, échange d’expertise et de connaissances avec les membres de l’Association nationale de protection des animaux, travail bénévole et volontaire dans des cliniques vétérinaires de la communauté rurale de Nicoya, visite du volcan Poas et d’un refuge pour animaux.

Au-delà de cette expérience professionnelle, les étudiants ont été appelés à vivre un séjour d’immersion culturelle et solidaire extraordinaire. « Au cours de cette formation, les jeunes stagiaires seront sensibilisés aux concepts de base en solidarité internationale, à la communication interculturelle, à la dynamique de groupe ainsi qu’à d’autres aspects spécifiques et techniques relatifs à leur champ d’études. Pour les stagiaires, il ne s’agit donc pas uniquement de tisser des liens de partenariat avec la société costaricaine dans le domaine de la santé animale, mais bien de s’initier à la solidarité internationale afin de devenir des citoyens plus informés et ouverts sur le monde », note Sylvain Pinet, coordonnateur des stages internationaux au Comité de Solidarité/Trois-Rivières.

Mobilité enseignante

ANIMATION, PERFECTIONNEMENT ET PASSION !

Le perfectionnement et la passion que suscite l’animation d’ateliers de l’IB (Baccalauréat international) demeurent assurément présents chez notre collègue du département de langue et littérature. En effet, en juillet 2016, Hélène Dupuis s’est envolée vers Canberra pour animer un atelier de Français B. En novembre 2016, elle a offert le même type de séminaire à Leysin, dans les Alpes suisses.

Deux autres perfectionnements disciplinaires en littérature furent également donnés par notre collègue : l’un à Bruxelles, en février 2017, et l’autre, à Toronto, au commencement de mars 2017.

Aussi, les prochaines formations, dispensées par Hélène et destinées à des enseignants du Programme du diplôme de l’IB, se dérouleront en juin 2017: la première aura lieu à San Francisco ; la seconde, à St-Pete Beach (Floride).

Faut-il le mentionner: ces animations nécessitent une préparation minutieuse et une mise à jour constante face aux changements des programmes de l’IB. Avec fierté, Hélène Dupuis représente tout le professionnalisme propre au Laflèche !

COURS D'ANGLAIS

Ils apprennent ce qu’ont vraiment été les guerres du 20e siècle.

Afin de pouvoir bien renseigner nos étudiants, j’ai assisté au CENTROPA SUMMER ACADEMY (20 C European History, Digital Storytelling, and The Global Classroom) en Europe pendant 10 jours, soit du 9 au 17 juillet 2014. J’ai partagé et échangé avec 85 professeurs, experts pédagogiques et éducateurs des musées des pays suivants : États-Unis, Israël, Allemagne, Autriche, Bosnie, Italie, Hongrie, Lituanie, Serbie, Macédoine, Grèce, Croatie, Suède, République Tchèque, Slovaquie, Slovénie, Bulgarie, Roumanie et Pologne.

Les buts universels sont:

  • Utiliser l’innovation pour expliquer les guerres qui se sont déroulées au cours du 20e siècle.
  • Créer des programmes pour les étudiants et établir des communications avec des professeurs à travers le monde entier.

Avant de partir pour cette belle aventure, j’ai dû lire plusieurs textes recommandés par l’Académie au sujet des guerres qui se sont déroulées au cours du 20e siècle.

Les rencontres de l’Académie ont commencé à Vienne en Autriche à l’Académie Diplomatique par une conférence donnée par l’Ambassadeur Winkler, et un représentant de la ville de Vienne, Sonja Wehsely. Nous avons visité trois pays de l’Europe pour étudier et travailler (l’Autriche, la Bosnie et la Croatie).

J’ai eu la chance de visiter plusieurs musées, des sites historiques, des églises, des synagogues, et j’ai assisté à plusieurs conférences données par des écrivains, des politiciens et des historiens.

J’ai eu comme objectif de travailler avec d’autres professeurs pour développer du matériel authentique pour des disciplines variées : anglais langue seconde, histoire, l’holocauste, politiques, littérature, etc. Quelle belle opportunité!

Aujourd’hui, les étudiants profitent de ce que j’ai appris avec des moyens authentiques et innovateurs!

Gina Lavine

X