Projets réalisés

Haïti 2017

Le 15 octobre dernier commençait ma mission qui consiste à analyser des situations de travail dans les métiers de la réception d’hôtel et l’entretien ménager, pour la formation professionnelle en Haïti.

En collaboration avec madame Sylvie Gagnon, consultante en formation professionnelle et technique, approche par compétences, madame Marie-Christine Guay, chargée de projet pour Éducation internationale, nous avons procédé à l’analyse de ces deux métiers dans le contexte haïtien pour ensuite élaborer les versions préliminaires des deux projets de formation.

Ces ateliers ont réuni 10 réceptionnistes et 10 femmes et valets de chambre provenant d’hôtels de Port-Au-Prince, Pétion Ville, des Cayes, de Jacmel et de la Côte des Arcadins.

Ces projets de formation en réception d’hôtel et en entretien ménager ont été élaborés selon l’approche par compétences. Ils ont d’abord été présentés en versions préliminaires lors de deux rencontres tenues les 23 et 24 octobre 2017, avec les experts du métier et de la formation.

Les compétences présentées dans ce projet sont inspirées :

  • de l’analyse de la situation de travail des réceptionnistes d’hôtel et des préposés à l’entretien ménager réalisée les 13, 14, 19, 20 octobre 2017, à l’Hôtel Montana à Pétion-Ville ;
  • d’entrevues et de visites d’hôtels faites à Port-Au-Prince, à Pétion-Ville, aux Cayes, à Jacmel et sur la Côte-Des-Arcadins, en juin 2017 ;
  • de l’étude préliminaire portant sur l’industrie hôtelière et les métiers de réceptionniste et de préposé (e) à l’entretien.

Ces programmes ainsi que les programmes de cuisine et de service de restauration seront implantés dans cinq écoles hôtelières du pays, avec le soutien d’experts québécois.

Dans les trois prochaines années, nous nous rendrons à Haïti pour former les enseignants, les gestionnaires des centres de formation ainsi que les formateurs en pédagogie, en informatique et sur certains cours techniques dans les matières dites émergentes (HACCP, logiciels hôteliers, etc.)

Je serai de retour au pays le mercredi 25 octobre… n’hésitez pas à poser vos questions et c’est avec plaisir que je vous en dirai davantage sur ce projet.

Au plaisir de vous revoir…

Luc Gélinas, enseignant en Techniques de gestion hôtelière et de restauration

COOPÉRATION INTERNATIONALE – LE LAFLÈCHE EN MISSION AU MALI

En novembre 2016, dans le cadre du projet de coopération internationale PEJM (Projet d’employabilité pour les jeunes du Mali) dirigé par Éducation internationale et financé par Affaires mondiales Canada, le Collège Laflèche a envoyé une de ses ressources, monsieur René Tousignant, conseiller pédagogique, pour une mission de trois semaines au Mali. Celle-ci visait à collecter les données qui permettront de dresser le portrait de deux secteurs clés de l’employabilité des jeunes au Mali : la mécanique automobile et la menuiserie métallique.

Durant la mission, monsieur Tousignant et sa collaboratrice, madame Virginie Gobeil, de la Commission scolaire de la Capitale, ont pu rencontrer plus d’une vingtaine de regroupements dans les villes de Bamako et de Kayes, dont des centres de formation professionnelle, des associations professionnelles, des directions ministérielles, des organismes gouvernementaux et des entreprises privées.

La collecte de données réalisée durant la mission permettra aux deux experts de dresser le portrait de ces deux secteurs clés de l’économie malienne, pour subséquemment suggérer des améliorations aux formations existantes et ainsi favoriser l’employabilité des jeunes du Mali.

Toujours dans le cadre du projet PEJM, une autre ressource du Laflèche, monsieur Luc Gélinas, chargé de cours en Gestion hôtelière et de restauration (TGHER), se rendra au Mali à l’été 2017 afin de procéder à l’analyse sectorielle d’un autre secteur clé de l’économie malienne : la transformation agroalimentaire.

Toute l’équipe du Laflèche tient à féliciter ses ressources pour le travail accompli et à leur souhaiter la meilleure des continuations dans la poursuite de leur travail.

MOZAMBIQUE 2014-2015

Le Mozambique raconté par Luc Gélinas

Suite à ma mission de février 2014, qui consistait à établir les besoins en formation des enseignants des programmes de tourisme de deux écoles, le plan de formation ayant été accepté et les derniers détails réglés, je me suis envolé à nouveau pour le Mozambique. Cette fois-ci, il s’agissait d’une mission de cinq semaines qui s’est déroulée à Pemba ainsi que dans la capitale, Maputo. Ces deux endroits ont été désignés puisqu’ils offraient des installations adéquates dans le simple but de maximiser les temps de pratique.

Cette mission visait, entre autres, à former les enseignants de deux écoles techniques à la pratique des métiers du tourisme. (Cuisine, bar, service, etc.)

Le but de ces formations était de leur apprendre à organiser une production en cuisine, en tenant compte des différentes contraintes liées à leur métier et aux normes touristiques en vigueur. Optimiser l’utilisation des équipements, des denrées, produire en temps, en quantité et en qualité, confectionner des menus, utiliser les principes de base en hygiène et salubrité alimentaires, ne sont que quelques facettes du métier qui ont été touchées.

Le point culminant de ces formations était l’organisation de deux repas (Pemba et Maputo) servis à différents dignitaires du gouvernement, des villes, journalistes et invités d’honneur. Ces menus, de type «Cuisine Fusion», ont été concoctés et entièrement organisés par les enseignants.

Depuis la formation, les employés des deux restaurants écoles et les enseignants travaillent maintenant ensemble à produire les repas que le service de traiteur du restaurant met en marché.

Les étudiants en tourisme assurent également le service de ces repas. L’équipe de l’ICM (Institut commercial de Maputo) affirme avoir acquis un meilleur sens de l’organisation en cuisine, avoir gagné en rapidité dans la préparation des repas et être capable d’innover dans la composition des menus.

Enfin, les commentaires positifs émis par les représentants de l’industrie (entre autres ceux des hôtels Tivoli et Pestana Rovuma) ayant participé au banquet organisé à l’ISDB (Institut supérieur Don Bosco) en juillet dernier ont augmenté la fréquentation du restaurant école de l’ICM.

La directrice estime que la qualité de la formation dorénavant offerte aux étudiants en tourisme leur facilitera l’accès à l’emploi.

Luc Gélinas et un groupe de professeurs à l’Institut technique de Pemba

X